L'itinéraire de notre road trip en Ecosse.

Itinéraire de notre road trip en Ecosse

Après quelques hésitations avec l’Ireland, nous avons finalement choisi de faire un road trip en Ecosse pour nos 10 jours de vacances en mai. A vrai dire, je suis une vraie fan de la série Outlander et cela m’avait vraiment donné envie de découvrir ce pays.

 

Nous sommes partis du 25 mai au 2 juin 2018, une période plutôt favorable côté météo et moins touristique. Malgré tout, nous avons un peu galéré pour les réservations des hébergements donc nous vous conseillons de vous y prendre à l’avance (pas comme nous). Si vous réservez dans des B&B, ayez toujours du cash sur vous car tous les hébergeurs ne prennent pas la carte bleue.

 

Bon à savoir : en Ecosse le camping sauvage est autorisé. Vous pouvez donc planter votre tente où bon vous semble. Les auberges de jeunesse sont aussi très bien développées et propres pour un plus petit budget.

moutons ecossais

Notre avion à Edimbourg a eu 3h de retard à l’aller. Après minuit, les agences de location de voiture (même prévenues du retard) sont fermées. Nous avons donc récupéré la voiture le lendemain (26 mai, jour 1). Si la conduite à gauche vous fait peur, n’hésitez pas à prendre une boite de vitesse automatique. Cela vous permettra de vous concentrer uniquement sur la conduite.

 

Jour 1 : les Lowlands

Départ d’Edimbourg pour le parc naturel des Trossachs. Après une pause à Callander pour le petit déjeuner (testez le scottish breakfast), direction Balmaha pour la randonnée de Conic Hill. Les paysages pour arriver jusqu’à là sont magnifiques.

Puis direction le château de Inveraray, fief du clan Campbell depuis le XVe siècle. Nous n’avons fait que les jardins, mais ils valent le coup !

Arrêt à Onich pour y passer la nuit (au Corran Bunckhouse).

Jour 2 : Les Highlands (Ouest)

Départ d’Onich jusqu’au mignon petit village de Glencoe. Vous savez que vous êtes dans les Highlands quand les panneaux de signalisation sont en gaélique et en anglais.

De là, vous avez pas mal de chemin de randonnées. Nous avons choisi de faire le Pap of Glencoe qui permet d’avoir une vue panoramique sur la vallée de Glen Coe et le loch leven.

Puis nous avons repris la voiture pour déjeuner en face du Ben Nevis (plus haut sommet de Grande Bretagne) avant de nous diriger vers le viaduc de Glennfinnan, bien connu de tous les fans de Harry Potter. Avec un peu de patience vous pourrez y voir circuler des trains et peut être même le Jacobite, un train à vapeur qui relie Fort William à Mallaig.

Enfin, après une halte sur la plage de sable blanc d’Arrisaig nous avons passé la nuit à Mallaig.

Jour 3 :L’Ile de Skye, côte ouest

Départ de Mallaig pour prendre le ferry qui nous emmènera sur l’île de Skye. C’est très bien organisé et la traversée est rapide.

Pour ce premier jour sur l’île de Skye, nous avons exploré la côte Ouest. Vous allez découvrir les single track roads et les fameuses « passing place » des Highlands : impossible de se croiser à deux voitures sur ces petites routes et les trajets peuvent donc vite être rallongés. De plus, les moutons sont rois et vous en croiserez certainement quelques-uns installés tranquillement en bord de route.

Première étape donc, nous arrêter aux Fairy Pools. Puis profiter de la plage de sable blond de Coral Beach. A marée basse, vous pourrez traverser jusqu’aux îlets en face et peut être apercevoir comme nous quelques phoques ! Surveillez bien, la marée monte vite et nous avons du revenir de ces îlets avec de l’eau jusqu’au mollets.

Après ces péripéties, nous avons visité les jardins du château Dunvegan. Plus reposant et moins dangereux 😉. Les jardins sont toujours magnifiquement entretenus, et celui-ci fait parti de notre top 3 des jardins écossais.

Pour le coucher du soleil, nous avons choisi Neist Point, le point le plus à l’ouest de l’île, réputé pour ces couchers de soleil.

Jour 4 : L’île de Skye, côte Est

On débute par LA randonnée de l’île de Skye à ne pas louper : le Old man of Storr. Puis on continue jusqu’à Kilt rock : une cascade qui se jette directement dans la mer. De là, toujours en suivant la route vous arrivez jusqu’à la baie de Staffin et le château de Duntulm dont il ne reste que des ruines. Par beau temps, la balade est vraiment agréable.

Enfin nous avons passé la fin d’après-midi et la nuit à Portree, « capitale » de l’île. Beaucoup de charme, mais aussi beaucoup de monde et peu de moutons, nous vous conseillons de réserver un restaurant à l’avance car les places sont chères. Prenez le temps de flâner dans les ruelles et de vous approcher de ces petites maisons colorées près du port.

Jour 5 : Les Highlands (traversée Ouest – Est)

Pas de ferry au retour, nous avons traversé par le pont de Kyle of Lochalsh qui relie Skye à l’Ecosse. Un premier arrêt à Plockton, village pittoresque écossais pour lequel nous avons eu un vrai coup de cœur. Au bord du Loch Caron, à l’abri des vents et avec ce beau soleil on se serait cru au bord de la méditerranée.

Un deuxième arrêt rapide au Eilan Donan Castle, tout proche du village de Plockton. Il est relié à la terre ferme par un pont et vaut le coup d’œil.

Puis direction le Loch Ness avec le château d’Urquhart construit sur sa rive nord (c’est souvent le château pris en photo dans les guides tourisques).

On ne pouvait pas passer dans le coin sans s’arrêter au Culloden Battlefield (visite gratuite sauf si vous faites aussi le musée), le champ de bataille où les écossais se sont fait massacrer par les anglais lors de la révolution jacobite (s’il y a des lectrices ici qui ont suivi la série Outlander, nous nous comprendrons…).

Proche du champ de bataille, nous avons continué par le Cawdor castle. C’est LE château à visiter d’après nous et son jardin est particulièrement réputé (notre préféré d’ailleurs).

Nous avons passé la fin de journée à Inverness, capitale autoproclamée des Highlands.

Jours 6 : d’Inverness à Edimbourg

Une journée où nous avons fait beaucoup de route (plus de 250km). Nous avons passé le début de la matinée à Inverness où nous avons visité une fabrique de kilt (the scottish kilmaker visitor center) avant de prendre la route jusqu’à la distillerie Dalwhinnie. Ne faites pas la même erreur que nous, renseignez-vous sur les horaires de visite des distilleries que vous souhaitez faire ! Cela vous évitera de repartir bredouille…

La découverte de cette journée, c’est certainement le Dunnottar Castle, une forteresse médiévale qui surplombe la mer. Même si le temps était brumeux, cet endroit est superbe.

Arrivés à Edimbourg, nous avons rendu la voiture à l’aéroport pour faire la visite de la ville à pied. Chaque rue a une histoire, et les histoires avec les fantômes sont les préférées des écossais. C’est aussi la ville qui a vu naître Harry Potter, comme le rappelle les nombreux magasins en ville.

Jour 7 et 8 : Edimbourg

On vous donne ici une liste de ce qu’on a fait, mais il aurait fallu une semaine pour vraiment découvrir Edimbourg tant il y a de choses à faire dans cette ville.

_ se balader dans la Old Town : un charme de fou, il faut vous perdre dans les ruelles de cette ville moyenâgeuse. Son château, son cœur historique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, ses légendes, Grass Market…

_ greyfriars kirkyard : un cimetière dont la partie hantée se visite avec un guide. Vous y trouverez la statue la plus photographiée d’Ecosse, celle du chien Bobby, symbole de loyauté pour les écossais. En effet, après la mort de son maître, ce chien serait resté à veiller sur la tombe de son maître pendant de nombreuses année jusqu’à sa mort.

_ Arthur’s seat : l’une des 7 collines d’Edimbourg qui offre un beau panorama de la ville

_ Holyrood Palace : fermé quand la famille royale d’Angleterre y séjourne et ancien lieu de vie des rois d’Ecosse.

_ The Scotch Whisky Expérience : si vous avez raté la visite d’une distillerie authentique comme nous, vous pouvez vous rattraper ici. Plutôt bien fait avec des explications claires.

_ Le jardin botanique royal : un jardin de 28 hectares dont la visite est gratuite (sauf pour les serres) avec 15000 espèces de plantes. Une collection impressionnante de rhododendrons, des plantes médicinales… Il y en a pour tous les goûts.

Les bonnes adresses à Edimbourg :

Bien sûr, il y en a certainement plein d’autres ! Nous vous donnons ici les adresses que nous avons testé et retenu.

 

  • « Mum’s » : à ne pas faire si vous êtes au régime. De la cuisine simple mais copieuse et bon rapport qualité/prix. Leur spécialité ? Les saucisses (veganes ou non) et les purées aux associations inattendues.
  • « The witchery » : restaurant qui se veut haut de gamme dans le cœur historique tout proche du château. La cuisine est bonne mais le prix est surtout justifié pour le cadre (on mange dans un donjon).
  • « Cuckoos Bakery » : des cupcakes qui revisitent les pâtisseries traditionnelles écossaises comme le carrot cake, le cheese cake etc.

 

Cet article vous plaît ?

Epinglez le sur Pinterest !

Découvrez l'itinéraire de Road Trip en Ecosse et sur l'Ile de Skye. Au programme des idées de randonnées et de balades dans les Highlands mais aussi les lieux incontournables à visiter !

Laisser un commentaire